Bazar et déco discount : le succès des magasins Babou

Babou: leader du secteur déco et bazar discount

Un marché en expansion en dépit de la crise

Se lancer en franchise dans le secteur de l'habitat demande de faire des choix cornéliens. Le marché est vaste, et la diversité des concepts exploités par les très nombreuses enseignes du secteur peut faire peur aux jeunes entrepreneurs. Pour ceux qui aiment la diversité, le bazar discount est un créneau dont on parle peu, mais qui a fait ses preuves.

Des réseaux en constant développement

Une fois n'est pas coutume, le rachat du réseau Mac Dan (25 magasins, principalement dans le sud de la France) par un géant du meuble sud-africain en décembre dernier a fait quelque peu parler du secteur de la déco discount. D'ordinaire, on s'intéresse peu à un marché qui est pourtant florissant. Pour s'en convaincre, il suffit de constater que les enseignes comme GiFi, Centrakor, le Marché aux Affaires ou encore la Foir'Fouille annoncent régulièrement l'ouverture de plusieurs points de vente.

Symptôme de la crise ou changement des habitudes de consommation, les Français apprécient de se consacrer à l'équipement de leur maison, mais sans toutefois dépasser leur budget. Les consommateurs apprécient la variété et reviennent fréquemment chercher la nouveauté et les bonnes affaires. Car les catalogues sont extrêmement étendus (20 000 références chez GiFi par exemple) et composés en partie d'articles permanents et, plus fréquemment, d'articles disponibles pour une durée limitée. Le renouvellement de l'offre est d'ailleurs un des défis du métier, qui demande de mettre en place une structure souple et dynamique.

Un marché qui se consolide

Un signe qui ne trompe pas : l'intérêt d'investisseurs privés dans le secteur. Le fonds d'investissement Qualium a en effet acquis une part majoritaire du capitale de la Foir'Fouille entre 2010 et 2014. A l' époque de l'acquisition, le fonds s'était exprimé à propos de la résilience du discount en période de crise et de sa capacité à gagner des parts de marché chaque année.

A cela, il faut ajouter la désaffection des grandes surfaces alimentaires pour tous les articles qui sont devenus le fonds de commerce des discounteurs. Par conséquent, le nombre de d'indépendants (2 000 il y a dix ans) tend à se réduire pour laisser la place aux réseaux.

Le réseau Babou, une opportunité pour se lancer en franchise

Avec 92 magasins implantés partout en France, Babou a fait la preuve de la solidité de son concept. Le premier magasin sa vu le jour en Auvergne en 1978 et il s'ouvre en moyenne cinq nouveaux emplacements chaque année. Plus accessible qu'une franchise, Babou propose à ses partenaires de signer un contrat de mandat-gestion. Ainsi, il n'y a pas de droits d'entrée à verser, pas plus que d'investissement à faire dans le matériel ou le stock de départ.

A la signature, le gérant-mandataire se voit mettre à disposition un magasin prêt à fonctionner. Il est rémunéré en commissions directement calculées sur le chiffre d'affaires de son point de vente. Babou recherche des duos d'entrepreneurs susceptibles de s'installer dans une des villes visées par l'enseigne.

Derniers articles de la rubrique