Leroy Merlin ouvre un atelier collaboratif à Lille

L'enseigne s'implique auprès des créatifs

La culture DIY (« do it yourself », ou faire soi-même) est en plein essor. En tant que spécialiste du bricolage, du jardinage et du bâtiment, Leroy Merlin est de facto au cœur de cette culture. La marque prend les devants en mettant en place des lieux où tous les « makers » peuvent se retrouver pour apprendre, collaborer et créer. Une innovation que les franchiseurs de l'habitat, tout comme les entrepreneurs qui veulent se lancer en franchise dans le secteur, voudront suivre de près.

Un deuxième TechShop bientôt à Lille

Le premier atelier collaboratif de fabrication Leroy Merlin s'est ouvert à Ivry-sur-Seine dans le Val-de-Marne en octobre 2015. Cet espace de 2 000 m² propose aux bricoleurs et créateurs de tout poil des suites logicielles de conception et de design, ainsi que des espaces de réunion et de coworking. Mais là où le TechShop se démarque des autres lieux collaboratifs, c'est avec la présence de 150 machines semi-industrielles pour prototyper et réaliser. Fraiseuses, ponceuses, découpeuses jet d'eau, imprimantes UV, laboratoire électronique, machines à bois et à métal, découpeuses laser et bien sûr imprimantes 3D : les idées les plus folles sont réalisables. L'atelier est destiné aux artisans, PME, TPE, mais aussi aux étudiants en design et aux « makers », ces bricoleurs qui inventent et fabriquent pour leur plaisir. Leroy Merlin, qui entend proposer ces services à tous les Français, a récemment annoncé qu'un deuxième atelier ouvrirait ses portes d'ici à la fin de l'année dans la métropole du Nord.

Démocratiser l'accès aux outils industriels

Installé dans les locaux de l'ancien lycée professionnel Jean Monnet, en partenariat avec l'Université catholique de Lille et Euratechnologies, ce nouveau TechShop sera le plus grand espace du genre en Europe. L'enseigne a prévu un investissement de plus de 3,4 millions d'euros. Le modèle économique est basé sur les abonnements : l'atelier d'Ivry est accessible pour 50 € par mois (uniquement le matin) ou 180 € par mois toute la journée, matériaux non compris. Un programme de cours payants contribue au chiffre d'affaires à hauteur de 50%.

En développant cette offre, Leroy Merlin entend donner à chacun accès à des outils jusque-là réservés aux professionnels. La demande existe, on en veut pour preuve la multiplication des « Hackerspaces » et autres « FabLabs » à travers le monde. La start-up TechShop, partenaire du franchiseur sur cette entreprise, est reconnue outre-Atlantique comme le pionnier des ateliers collaboratifs depuis 2006.

Un développement qui surfe sur une vraie envie

Le spécialiste du bricolage qu'est Leroy Merlin est bien placé pour le savoir : la culture du DIY est en plein boom en France comme ailleurs. Envie de fabriquer de ses propres mains pour retrouver le plaisir ancestral de l'artisanat, réaction au tout industriel de nos sociétés de consommation ou bien besoin d'exprimer sa créativité, les raisons sont multiples. En ouvrant ces TechShops, le franchiseur se place une fois de plus à la pointe de l'innovation tout en renforçant son image de marque.

Derniers articles de la rubrique