Le recrutement des franchisés se professionnalise

Les franchiseurs apprennent à mieux sélectionner leurs candidats

Recruter des franchisés, c'est une étape critique pour toute enseigne. Or, la plupart des franchiseurs choisissent leurs candidats selon des procédures créées par le besoin, sur le tas, sans forcément rationaliser la sélection. Que les futurs franchisés qui s'apprêtent à créer une entreprise en franchise se rassurent, les choses changent.

La fin du développement à tout va

Les directeurs du recrutement des réseaux de franchise portent sur leurs épaules une lourde responsabilité. Non seulement ils ont des objectifs à atteindre en matière de nouvelles implantations, mais s'il y a une erreur de casting, on les pointe souvent du doigt. Or, les réseaux se rendent de plus en plus compte que les mauvais choix se paient trop cher. Procès, conflits, gaspillage de temps et d'argent… Beaucoup de têtes de réseau souhaitent désormais axer leur recrutement sur la qualité plutôt que sur la quantité des candidats. Il est temps de penser sur le long terme et de chercher des partenaires franchisés susceptibles non seulement de mener leur entreprise au succès, mais aussi d'apporter de la valeur au réseau.

Des processus de recrutement intégrés

Comme l'attribution d'un poste salarié, le recrutement d'un franchisé est un moment décisif. Et comme une entreprise, un franchiseur ne devrait pas se contenter d'un seul avis avant de proposer un contrat. Les enseignes les plus responsables mettent en place des comités de validation qui permettent à tous les acteurs de la tête de réseau, de donner leur avis sur la candidature. Mieux encore, la part variable des responsables du développement n'est plus forcément liée à la signature des nouveaux franchisés. Elle peut se baser sur leur chiffre d'affaires au bout d'un an.

Mais ce n'est pas tout. Les franchiseurs s'arment également avec des outils des chasseurs de têtes, c'est à dire de recruteurs professionnels. Tests de personnalité, évaluation des comportements et mesure des capacité d'apprentissage, tout est mis bout à bout pour essayer de prédire la performance d'un franchisé. En faisant appel à des techniques très pointues, dérivées de celles du recrutement prédictif, l'enseigne peut également déceler les besoins de formation de ses futurs partenaires, ses évolutions possibles au sein du réseau, les types de personnalités qu'il sera le plus apte à manager, etc. Ces données s'ajoutent aux expériences professionnelles, aux compétences et à la capacité financière des candidats pour aider la tête de réseau à prendre sa décision.

Quelles conséquences pour les candidats à la franchise ?

Pour une personne qui souhaite se lancer en franchise, que ce soit dans l'habitat ou dans tout autre secteur, les nouvelles sont plutôt bonnes. Ils auront moins de chances d'être sélectionnés par des personnes qui cherchent à « faire du chiffre » sans regarder plus loin que la signature du contrat. De plus, les candidats à la franchise auront face à eux des développeurs responsables qui cherchent véritablement la meilleur personne pour leur réseau. Il leur suffira de démontrer leurs qualités personnelles et professionnelles, de mettre en avant leur motivation pour la création d'entreprise et leur passion pour les produits afin d'avoir les meilleures chances d'être choisis.

Derniers articles de la rubrique